Ces derniers mois, j’avais l’impression de dévaler une route à vélo. Tellement vite qu’il m’était impossible de regarder autour de moi sans risquer un vol plané et deux dents cassées. Le nez ainsi dans le guidon, je ne savais plus trop vers où j’allais. Il était temps que je m’arrête, que je souffle, regarde le chemin parcouru et me demande si je veux plutôt atteindre cette montagne à gauche ou ce lac à droite…

 

Des rencontres touchantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je viens donc de participer à un séminaire de développement personnel à l’étranger. L’espace de cinq jours, j’ai mis mon quotidien entre parenthèses et pris du temps pour moi. Cela m’a fait un bien fou. J’ai rencontré des gens formidables : Delphine et Aileen qui sont devenues de réelles amies (c’est dingue comme on a l’impression de se connaître depuis des années !), une jeune de 16-17 ans mal dans sa peau qui rayonnait de bonheur à la fin du séminaire, un homme de 80 ans qui suite à une expérience de mort imminente (EMI) souhaite croquer à pleines dents les années qu’il lui reste, une femme qui a courageusement vaincu le cancer, un grand gaillard à l’humour singulier qui a surmonté une foule d’épreuves, une femme battue dans son enfance qui s’est reconstruite pour devenir resplendissante et épanouie, une hypersensible qui a du mal (comme moi !) à s’accepter, et beaucoup d’autres personnes touchantes. Nous avons alterné fous rires, danses endiablées, larmes et prises de conscience. Un magnifique cocktail d’émotions humaines. Un grand bol d’amour et de bien-être.

 

Comme je le disais dans cette vidéo, je te recommande de prendre régulièrement du temps pour toi et de participer au moins une fois dans ta vie à un séminaire de développement personnel :

 

 

J’ai vu la meilleure version de moi-même

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’un des plus grands moments forts, pour moi, ce fut un exercice de visualisation durant lequel nous avions les yeux fermés. J’ai « vu » très clairement la personne que je rêve de devenir (dans ma tête, hein ! Je te rassure, je n’ai pas eu d’apparition ;-)). Elle était féminine (alors qu’actuellement je ne me maquille pas et je m’habille comme un sac à patates), sereine (à des années-lumière de mon stress actuel !), touchante par sa simplicité et débordante d’amour, prenait soin de son corps et son esprit (par le sport, l’alimentation équilibrée et la méditation), et passait son temps à aider d’autres personnes à s’accepter et se sentir bien dans leur peau. J’ai versé des larmes en la voyant. Elle semblait me dire que c’est possible, qu’un jour j’arriverais à adopter de bonnes habitudes, soigner mes blessures et m’accepter telle que je suis, pour à mon tour aider d’autres personnes. Moi qui ai tant de mal à accepter mon imperfection et me sens souvent nulle, j’avais enfin trouvé une part bienveillante en moi, une sorte de meilleure amie.

Depuis, j’arrive à garder son image en tête. J’ai vraiment envie de devenir cette femme.

Pour y arriver, j’ai pris plusieurs décisions…

 

  • Accepter mon « imperfection »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un « gros morceau » ! Depuis que je suis petite, j’ai l’impression que je dois être parfaite pour qu’on m’aime. Et plus le temps passe, plus mes mauvaises habitudes ou certains aspects de ma personnalité me dérangent. Pourquoi est-il si tentant de me resservir une bonne assiette de pâtes au fromage ou de manger de la glace au speculoos ? Pourquoi faut-il que je fonde si souvent en larmes et que j’aie tant de mal à gérer mes émotions ? Pourquoi est-ce que je pense à cinq choses en même temps et que je me lance sans cesse dans de nouveaux projets ? Pourquoi est-ce que je ne trouve pas la motivation de faire du sport ?

Et pourtant, j’ai beau le retourner dans tous les sens, j’ai intérêt à arrêter de poursuivre cette quête impossible. Je ne serai jamais parfaite, et c’est très bien ainsi. Je m’épuise et je me fais du mal inutilement. J’ai décidé d’arrêter de me « flageller ». Je vais faire de mon mieux, un point c’est tout. Je ne serai jamais Madame Ingalls (de « La petite maison dans la prairie ») ou superwoman. Il y a beaucoup de richesse et de beauté dans l’imperfection…

 

  • Prendre soin de moi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne sais pas si tu es comme moi, mais perso, la façon dont je prends soin de mon corps et de mon apparence est assez symptomatique de mon bien-être intérieur. Les périodes de ma vie où je me sentais vraiment bien, je me maquillais, je prenais plaisir à choisir mes vêtements et je portais des tenues très colorées. Ces derniers temps, je me suis plutôt éteinte. Je me jette sur la nourriture pour combler mon mal-être, je ne me maquille plus, je porte n’importe quoi et grossis à vue d’œil. J’ai décidé de me ressaisir. Bye-bye poignets d’amour ! Ça suffit : je vais surveiller mon alimentation, me mettre au sport et reprendre plaisir à m’habiller et me maquiller. Que la vie et la joie reviennent dans ma vie !

 

  • Mieux m’organiser et ranger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais aussi continuer à bien structurer mes semaines et mes journées pour avancer, un objectif après l’autre. Je vais aussi mieux gérer mes comptes, prendre l’habitude de ranger, etc.

Bref, c’est décidé : je vais devenir la reine de l’O-R-G-A-N-I-S-A-T-I-O-N ! C’est sûrement possible vu que par le passé j’ai déjà organisé plein de choses avec brio. Pourquoi ça ne marcherait pas pour tout ce que j’entreprends, tant au niveau privé que professionnel ? Yes I can!

 

  • Appliquer le miracle morning

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois de plus, j’ai compris à quel point le miracle morning allait m’aider à devenir cette femme épanouie. Cela va me permettre de prendre du temps pour moi, de faire du sport (!), de lire, etc. J’ai vraiment hâte de relever le défi (avec toi si tu le souhaites) !

Au fait, j’ai pensé à une astuce toute simple : désormais, au lieu de mettre une affreuse sonnerie (« bip ! bip ! bip ! »), j’ai décidé de programmer une musique qui donne envie de danser et surtout de me lever. L’idéal pour un réveil dans la bonne humeur, même s’il est 5h ou 5h30 du matin !

 

  • Vivre davantage de moments de qualité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me rends compte aussi que le temps file. Je veux passer de plus en plus de chouettes moments seule, en couple, en famille et avec des amis. J’en ai marre de vivre dans le futur. Il est temps que je profite de chaque instant et sache mettre ma vie sur « pause » de temps en temps.

 

  • Renforcer mon mental

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai passé beaucoup trop d’années à me dire des choses négatives du genre « t’es nulle ! ». Sans m’en rendre compte, je me suis infligé un lavage de cerveau, j’ai miné mon moral et démoli ma confiance en moi. Je vais remplacer tout cela par des affirmations positives et des mantras. Je vais aussi repenser à cette femme que je rêve de devenir et me dire que je peux y arriver. Ça va faire du bien et nettement plus me motiver !

 

Bref, tu l’auras compris, je déborde d’énergie et j’ai vraiment décidé de mettre le paquet pour changer. Je vais y arriver, petit à petit. Première étape : introduire le miracle morning dans mon quotidien. Ça prendra le temps qu’il faut. Relève le défi avec moi, si ça te tente !

 

Et toi ? Tu as fait le point ?

Si tu étais sûr(e) de réussir, que ferais-tu ? Que changerais-tu dans ta vie ?

 

Laura Fontaine de Ghélin

Author Laura Fontaine de Ghélin

More posts by Laura Fontaine de Ghélin

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :