C’est imparfait, mais je me lance…

 

 

Fini d’écouter mes peurs :

j’ose t’écrire !

 

© Pixabay


Cela fait des semaines que j’ai envie de t’écrire, mais que je n’ose pas.

 

Dans un premier temps, c’était plus facile de prendre ma caméra.

Moi qui suis habituée à jongler avec les mots, je prenais moins de risques d’être jugée en utilisant un moyen de communication qui effraie tant de gens et qui m’était inconnu.

Bien sûr, c’était imparfait et j’avais tendance à voir toutes mes « fautes » : un générique trop long, des problèmes de son, des fautes de français dans certaines phrases (que j’aurais immédiatement corrigées à l’écrit !), un décor pas toujours très attrayant… Mais j’essayais de ne pas y prêter trop attention et zou ! Je mettais de côté mon perfectionnisme et je me lançais. Tant pis pour ces détails, l’essentiel était de faire passer mon message.

 

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de me mettre davantage à nu, de prendre la plume (ou plutôt de me jeter sur mon clavier ;-)) et d’écrire régulièrement des articles.

Oh, je sais… Certains se diront peut-être « Quoi ? C’est tout ? Elle n’écrit pas mieux que cela ? » Je m’en moque. On ne peut pas plaire à tout le monde et je n’ai rien à prouver. Le but n’est pas d’écrire des phrases compliquées pour me donner un air.

Je veux juste parler avec mon cœur et t’aider à te sentir bien.

 

 


Voyons ensemble

ce qui marche ou pas

 

© Rawpixel

 

Ce qui m’a aussi freinée, c’est que je ne savais pas trop comment te parler. Je n’ai pas la prétention de savoir comment gérer sa vie.

Je ne veux donner de leçons et de conseils à personne.

 

Par contre, ces derniers mois, j’ai rencontré un tas de gens extraordinaires, qui m’ont beaucoup touchée et inspirée. Je crois que nous sommes nombreux à nous chercher, à vouloir être mieux dans notre peau.

Je ne vais donc pas te regarder de haut et te dire « fais ceci ! » ou « fais cela ! ». Ce que je te propose, c’est qu’on avance ensemble. Qu’on fasse nos expériences, qu’on voie ce qui marche et ce qui ne marche pas pour nous. Car nous sommes tous différents. Il n’y a pas de solution unique.

Il m’aura fallu plus de six mois, mais j’ai enfin compris que je ne peux pas améliorer tous les aspects de ma vie en même temps. Je me suis épuisée et découragée en essayant d’y arriver. Je me rappelle, un sourire aux lèvres, de mon envie de relever cinq défis chaque jour. C’était de la folie ! 😉 Mais j’étais impatiente… Je voulais tellement que ma vie change rapidement…

 

 

Un thème par mois

et des interviews inspirantes

 

© Jazmin Quaynor

 

Ce que je te propose, à la place, c’est de nous pencher sur un thème (autrement dit un objectif) par mois.

On va essayer différentes choses.

Je vais aussi interviewer des personnes qui arrivent à gérer cet aspect. Je crois que ces échanges seront très enrichissants et que tous ensemble, nous parviendrons petit à petit à trouver un meilleur équilibre dans notre vie.

Je te ferai aussi part de mon analyse personnelle (au travers d’articles et de ma vidéo hebdomadaire) et je t’inviterai à voir, toi aussi, ce qui marche pour toi.

 

 

Rien ne presse !

 

© Jiyeon Park

 

Il me faudra sans doute plus d’un an pour me sentir pleinement heureuse et m’accepter comme je suis. Ce n’est pas grave. Cela prendra le temps qu’il faut.

Je t’invite, toi aussi, à être indulgent(e) envers toi-même. L’essentiel, c’est d’apporter petit à petit des améliorations dans notre vie. L’objectif à atteindre est un moteur. Pas une fin en soi. Ce qui sera tout aussi beau, c’est ce que nous vivrons et apprendrons en cours de route.

J’ai trop tendance à me projeter dans l’avenir, au point d’en oublier de savourer les petites choses du quotidien. Je veux changer et apprendre à apprécier chaque instant, me réjouir de mes progrès.

 

Je te félicite d’avoir décidé, toi aussi, d’améliorer certaines choses dans ta vie. Le premier pas est le plus difficile. Et surtout, n’oublie pas : tu n’es pas seul(e). Nous allons ensemble faire de notre mieux pour atténuer ce qui nous dérange le plus et nous empêche d’être pleinement heureux.

 

Si comme moi tu as encore des difficultés à t’aimer tel(le) que tu es, je te propose d’écouter la chanson intitulée « Dumbo » de Vianney :

 

 

 

Accepte chaque facette de toi

 

© Bart LaRue

 

Je clôturerai ce premier article en te partageant ma prise de conscience du jour. Je reviens d’une séance chez mon coach et j’ai compris quelque chose d’important : actuellement, certaines facettes de moi me dérangent (par exemple, le fait d’avoir peur de me lancer car je veux que tout soit parfait, de m’énerver facilement quand je suis fatiguée, de me perdre dans toutes mes idées, d’être hypersensible, d’avoir un côté rebelle, de me concentrer un peu trop sur les risques possibles, etc.).

Mais toutes ces facettes font partie de moi. Elles constituent mon identité, ma richesse, et ont une utilité lorsqu’elles ne sont pas poussées à l’extrême. Rien ne sert de vouloir les supprimer tout à fait. Mets ton défaut à la porte et il voudra entrer par la fenêtre ou la cheminée ! Par contre, on peut écouter l’avertissement (par exemple : « attention, là, tu t’aventures peut-être sur quelque chose de dangereux pour ta santé ! »), puis décider de ce que l’on en fait.

 

 

Tu décides de la vie que tu veux

 

© Roman Kraft

 

Personne n’est esclave de son passé. Par exemple, je comprends désormais d’où proviennent certains de mes comportements ou de mes idées négatives. Mais c’est mon passé. Je peux décider de changer et d’avoir une autre vie. Toi aussi tu le peux.

 

J’espère sincèrement que ce modeste blog t’aidera dans ton quotidien.

 

 

 

C’est parti !

 

Je te souhaite une formidable aventure en quête de la meilleure version de toi-même.

Merci de faire route avec moi et avec toutes les autres personnes fidèles à ce blog.

À tout bientôt !

Laura

 

P.-S. : rejoins-nous sur Facebook (www.facebook.com/jegeremavie.be) !

 

© Matthew Sleeper

Laura Fontaine de Ghélin

Author Laura Fontaine de Ghélin

More posts by Laura Fontaine de Ghélin

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :